• Eh oui, pas plus tard qu'hier matin, Adrian a publié les dernières lignes du second roman de sa saga "Adrian et les secrets des Mander" : ce roman, "Adrian et les quatre Ouranos", est consultable ici : http://www.poudlard12.com/voirlivre4.php?idl=4093

    ADRIAN ET LES QUATRE OURANOS : RESUME

    "Dans ce second opus de la saga, la confrérie des enfers, privée depuis à présent deux mois de son Grand Oracle, tué par les enfants Mander, commence à s'affoler : c'est ainsi que les quatre membres du Grand Conseil ont décidé d'organiser le sacre d'un nouveau grand oracle, tout en se débarrassant définitivement de la menace Mander, notamment en reconstituant une assemblée de la confrérie des enfers disparue, l'Assemblée du Diable..."


    votre commentaire
  • Picole surprise à la rédaction

     

    Ah, le rhum Pur Feu fusait en ce moment dans pratiquement tous les bureaux de la rédaction, et notamment celui du rédacteur en chef qui, visiblement, préférait aux résultats du journal la picole avec ses collègues. C'est pourquoi l'équipe de la rédaction de la Tribune Adrianesque a été changée, afin de pouvoir rattraper le retard pris par l'équipe précédente. C'est ainsi, dans cette article, que nous allons vous résumer les grands faits de l'adrianisme :

    1/ Mister Gryffondor : une réussite totale

    Eh oui, c'est ainsi qu'Adrian a bel et bien eu raison, comme le sondage fait dans ce journal l'a prouvé, de remettre son titre en jeu : en effet, c'est ainsi qu'avec l'imposante majorité, Adrian a su reconquérir son titre. Petite déception cependant pour Clair de Lune, qui n'a pas eu la même chance, et qui a été battue par la nouvelle Miss Gryff', Ely Watson...

    2/ Mariage : quand l'amour a frappé

    Eh oui, quand l'amour est là, voilà comment cela peut se terminer : en effet, c'est ainsi qu'Adrian a épousé, en salle commune des Gryffondors, Pickachoc, préfète des gryff's. C'est ainsi que s'est organisé un mariage assez mouvementé, qui a été assez perturbé par quelques serdaigles notamment. L'union s'est faite sous les hospices de la prêtresse Haley, alias Déesse Bambouizz, et a pu se faire comme prévu. Aujourd'hui, Adrian et Picka' savourent leurs grands instants de couple.

    3/ Adoption : la nouvelle génération est en marche

    Eh oui, vous avez bien lu : Adrian et Picka' ont bel et bien adopté. Mais adopté qui? C'est une gryffondor, assez connue dans sa maison, et qui n'a pas hésité à vouloir devenir la fille de l'un des plus célèbres couples gryffondoriens : il s'agit bel et bien de Charlotte Marie, désormais Charlotte Marie Mander.


    2 commentaires
  • Eh oui, pas plus tard que ce midi, ce sont les derniers chapitres du premier opus de la saga "Adrian et les Secrets des Mander" qui ont été publiés : voilà donc le premier volume, "Adrian et le Mystère d'Elros Huor Narmolanya", terminé. Si vous souhaitez lire cette histoire, voici le lien : www.poudlard12.com/voirlivre4.php

    Pour ceux n'ayant pas encore lu ce premier opus, voici un bref synopsis pour vous mettre dans le bain avant la lecture de ce livre :

    "Adrian et le Mystère d'Elros Huor Narmolanya : résumé"

    "Dans ce premier opus de la saga "Adrian et les Secrets des Mander", Adrian, Alexandra et Baika apprennent la mort de leur oncle, Julius Mander qui, dans son testament, leur parle d'un autre membre de la famille Mander existant, un certain Elros Huor Narmolanya, et donne à Adrian et ses soeurs comme mission de le retrouver, afin qu'il puisse récupérer la Fontaine de Jouvence, bien autrefois volé aux Mander alors chargés de la protéger..."

    C'est ainsi que ce roman introduit la saga, en permettant ainsi au lecteur d'apprendre à connaître les personnages principaux, ainsi que le principal sujet de la saga...


    votre commentaire
  • Interview (ratée) d'Adrian Graham Mander

    Journaliste - Bonjour à tous et à toutes, je suis très heureux de pouvoir être là à interviewer continuellement des pédouziens plus adrianesques les uns et que les autres ! Aujourd'hui, je reçois celui qui est sans nul doute le plus adrianesque des adrianesques, celui qui a fondé ce mouvement, je veux bien sûr parler d'Adrian Graham Strellar Mander, plus connu sous le surnom d'Adrian3000. Comment allez-vous, Adrian?

    Adrian sur un ton râleur - Mal : aujourd'hui, mon nimbus 2000 est tombé en panne, j'ai dû venir dans un Magicobus véritablement plein à craquer, j'ai croisé Jeanne Moreau dans les bureaux de la rédaction et votre café est vraiment dégoûtant!

    Journaliste - Je constate donc que vous êtes de très bonne humeur, Adrian.

    Adrian - Eh bien, vous constatez très mal, et votre café est franchement écoeurant!

    Journaliste - Bon, je pense que nous allons à présent commencer cette interview et...

    Adrian - D'accord, mais ça ne résoud pas mon problème!

    Journaliste - Pour votre café? Une seconde, je vais demander à ce qu'on vous serve autre chose...

    Adrian - Non, je parlais de mon nimbus 2000 : il est bien en panne et comme je viens de m'apercevoir que l'on m'avait dérobé mon porte-monnaie, alors je ne pourrais pas prendre ke Magicobus !

    Journaliste il commence à en avoir ras-le-bol - Monsieur Mander, pourrions-nous passer à l'interview, maintenant?

    Adrian - On voit bien que vous, vous repartez tranquillement avec votre femme et vos enfants avec votre petite moto volante, mais malheureusement, je n'ai pas de moto volante, je ne sais pas conduire de moto volante, je déteste les motos volantes, ma femme m'a quitté, je n'ai pas d'enfants et je ne vous aime pas !

    Journaliste - Monsieur Mander, j'aimerais bien faire mon travail et terminer au plus vite cette interview pour l'édition de demain, alors essayez d'être un peu concentré, je vous en prie...

    Adrian il semble faire la sourde oreille aux demandes du journaliste - Sans compter que je viens de tâcher ma veste avec votre ô combien - et je pèse mes mots - écoeurant breuvage que vous appelez café !

    Journaliste il est très énervé - Au moins, je saurais mettre dans mon interview que vous aimez le café : ce n'est pas très riche, comme interview, mais c'est tout ce que vous m'avez dit de relativement sérieux aujourd'hui...

    Adrian - Qui vous a dit que j'aimais le café? Je déteste le café, je déteste les interviews, je déteste les motos volantes, je déteste ma femme et je vous déteste aussi...

    En raison d'une déficience mentale du journaliste ayant écrit cette interview, cette dernière n'a pas pu être achevée, et sera bientôt reprise par un journaliste qui, nous vous le promettons, sera parfaitement sain d'esprit, ne servira pas un café aussi immonde à ses invités et ne tentera pas de les égorger...

     


    votre commentaire